samedi 15 avril 2017

Comme le temps passe…

Il y a ce genre de moment où, quand on consulte des cartes montrant comment c'était à l'époque, on trouve un endroit parfait pour situer une bataille, dans un roman que l'on est en train d'écrire.

Et puis, pris de curiosité, on regarde la carte de maintenant.  Et à l'endroit de la reddition épique du Dernier Romain, il y a maintenant un golf et un concessionnaire Volkswagen.

Tout de suite, ça perd en magie.




Bon, rien à voir, mais j'ai été interviouvé par un vil faquin.

2 commentaires: